Nosodes ou biothérapiques, des médicaments homéopathiques à part Le nosode est un type particulier de médicament homéopathique tiré de l’agent qui aurait déclenché la maladie. Mais contrairement à ce que peut faire pense cette définition, le nosode n’a pas de rôle vaccinal, il ne confère pas d’immunité.   Nosodes ou biothérapiques : rappels Définition de …

Korsakoviennes en homéopathie Cette méthode a été mise au point par Korsakof, médecin homéopathe contemporain d’Hahnemann. Ces dilutions ont été utilisées en France jusqu’à 1965, puis interdites ; elles sont à nouveau permises mais non remboursées par la Sécurité Sociale. Synthèse d’un sujet du Dr. Marc DELLIÈRE, extrait du livre « L’HOMÉOPRÉVENTION, garder forme et …

  Biothérapiques en homéopathie Le nosode est un type particulier de médicament homéopathique tiré de l’agent qui aurait déclenché la maladie. Mais contrairement à ce que peut faire pense cette définition, le nosode n’a pas de rôle vaccinal, il ne confère pas d’immunité. Les biothérapiques peuvent être utilisés dans diverses situations Lorsqu’un médicament homéopathique bien …

Les grands principes de l’organothérapie en homéopathie L’organothérapie consiste en l’administration au patient d’extraits d’organes tissulaires ou glandulaire d’animaux sains. Ces substances sont diluées et dynamisées, comme les autres remèdes homéopathiques. On considère qu’un organe utilisé en dilution interagit sur l’organe homologue pour en réguler le fonctionnement. On donnera par exemple Myocarde 4 CH pour …

Isothérapie, une stratégie de prévention en homéopathie Une des clés de la prévention en homéopathie passe notamment par l’isothérapie. Isothérapie et loi de l’identique L’isothérapie fait partie de l’homéopathie, mais le thérapeute au lieu d’utiliser la loi de similitude ou du semblable, utilise dans ce cas la loi de l’identique, beaucoup plus restreinte que la …

Les principes de base de la phytothérapie Les plantes sont généralement faciles à utiliser, certaines d’entre elles peuvent néanmoins provoquer des effets secondaires comme tous les médicaments. Il faudrait ne les utiliser qu’après un avis éclairé, de préférence auprès d’un botaniste, ou d’un médecin phytothérapeute. La récolte des plantes sauvages requiert des connaissances approfondies en …