Homéopathie et préparation à l’accouchement



Apaiser le dernier mois, faciliter l’accouchement…, les médicaments homéopathiques incontournables
Il n’y a aucun risque à préparer son accouchement avec l’homéopathie, et chacune peut en bénéficier. Il est par contre conseillé de prévenir sa sage femme ou son gynécologue de cette démarche.
Préparez votre armoire à pharmacie, ACTAEA RACEMOSA, CAULOPHYLLUM, ARNICA MONTANA… des médicaments homéopathiques qui facilitent le travail. 

Un mois avant la date prévue de la naissance ou dès la 36° semaine d’aménorrhée

  • ACTAEA RACEMOSA 9 CH (ou CIMICIFUGA 9 CH, il s’agit du même médicament, on le nomme différemment selon les pays), une dose par semaine pendant un mois.

Durant la dernière semaine de la grossesse

(dès que vous vous agitez, et ressentez le besoin de faire votre nid)

  • Continuer ACTAEA RACEMOSA 9 CH, une dose par semaine
  • CAULOPHYLLUM 9 CH, 5 granules par jour, le soir.
  • Si l’angoisse par rapport à l’accouchement est importante, ajouter IGNATIA 9 CH, 5 granules le matin.

Ces deux médicaments homéopathiques calment les éventuelles contractions qui émaillent souvent la fin de la grossesse, et préparent le col. ACTAEA RACEMOSA peut également apaiser l’inquiétude liée à l’accouchement.

Apaiser le dernier mois, faciliter l’accouchement, limiter la fatigue, ACTEA RACEMOSA, CAULOPHYLLUM, … autant de médicaments homéopathiques incontournables

  • En cas de douleurs musculaires, de troubles du sommeil car le lit semble être trop dur…, ajouter ARNICA MONTANA en 9 CH, 5 granules par jour, de préférence au coucher.
  • En cas de douleurs et tiraillements au niveau du dos et du bassin, RUTA GRAVEOLENS 5 CH, un excellent médicament homéopathique dédié entres autres au ligament et au tendon : en 5 CH 3 granules trois fois par jour.

Les contractions se rapprochent ou la poche des eaux se rompt

  • Prendre une ultime dose d’ACTAEA RACEMOSA 9 CH
  • En cas de forte anxiété, ajouter une dose de GELSEMIUM en 15 CH.

À la maternité et avec l’accord de la sage-femme

CAULOPHYLLUM 5 CH, 3 granules toutes les 30 minutes. Ce médicament homéopathique lutte contre le travail inefficace ou irrégulier, l’atonie utérine et la rigidité du col.

Si les contractions sont trop douloureuses, on peut adjoindre CHAMOMILLA 15 CH, 3 granules tous les ¼ d’heures, espacer dès amélioration.

Juste après l’expulsion,

  • Prendre une dose d’ARNICA MONTANA 9 CH : en effet, cet accouchement a été une rude épreuve, pour la musculature, le cœur, c’est également une épreuve émotionnelle.
  • Et une dose de CHINA RUBRA 9 CH pour limiter les saignements et atténuer la fatigue.

On pourra continuer à prendre ces deux médicaments homéopathiques durant une semaine, à raison de 3 granules 3 fois par jour d’ARNICA MONTANA 5 CH et CHINA RUBRA 5 CH pour bien récupérer.

Les suites de couches.